Accueil

AOÛT 2014

RAPPORT DE RECHERCHE

 

L'Opération Cyclone (1979-1989), lancée après l'invasion soviétique de l'Afghanistan en décembre 1979, a été la plus importante et la plus longue opération secrète de l'histoire de la CIA. Ce fut aussi l'une des plus coûteuses. Ses principaux objectifs étaient de :
- transformer l'Afghanistan en un Vietnam pour les Soviétiques,
- recruter des réfugiés afghans et des volontaires arabes et les transformer en moudjahidines pour lutter contre l'Armée rouge,
- mettre en place des madrassas pour l'endoctrinement des réfugiés,
- armer les moudjahidines, des armes légères aux missiles antiaériens.

Il est généralement admis que les camps d'entraînement mis en place au cours de l'opération Cyclone ont formé plus de 100 000 combattants pour lutter contre les Soviétiques. Or, il n'a pas été possible à la CIA de fournir des armes, d'assurer l'entraînement et de recruter des jihadistes venant de tout le monde arabo-musulman, sans le soutien des services de renseignement de pays alliés. Le sous-traitant principal de Washington fut l'agence de renseignement pakistanaise ISI, mais les États-Unis se sont également appuyés sur le MI6 et les SAS britanniques, ainsi que sur le service de renseignement saoudien (GID).

La guerre en Afghanistan a été l'un des facteurs qui ont accéléré l'effondrement de l'URSS. Mais la désintégration de l'Union soviétique a laissé les décideurs américains dans un état de perplexité qu'ils n'imaginaient pas. Ils n'ont même pas eu le temps de mettre au point une stratégie future pour l'Afghanistan d'après-guerre, car de grosses erreurs ont été commises par les Etats-Unis dans cette guerre. Ils n'avaient alors aucunement conscience que ses conséquences allaient être dramatiques pour leurs intérêts comme pour la paix mondiale. Les principales erreurs des Américains ont été :
- la resurrection du wahhabisme et du salafisme pour mener la guerre contre les Soviétiques, et l'utilisation du djihad pour lutter contre les athées soviétiques.
- plus de 100 000 jeunes islamistes radicaux venus de 43 pays différents ont été transportés vers la région, entraînés et armés dans le cadre de l'Opération Cyclone. Ce qui devait être fait d'eux après la guerre ne fut jamais envisagé par les Américains.
- de nombreuses organisations jihadistes ont été fondées puis abandonnées à leur sort. Elles ont évolué pour devenir les organisations terroristes d'aujourd'hui.
- le Pakistan, bien qu'ayant conduit presque l'ensemble de la guerre pour le compte des États-Unis, a été abandonné Washington dès la fin du conflit, peu après les accords de Genève et le retrait des forces soviétiques d'Afghanistan.
- Plus de 3 millions de réfugiés afghans ne sont jamais rentrés dans leur pays et son devenus un fardeau énorme pour l'économie pakistanaise. De plus, les anciens combattants afghans se sont répandus dans la société pakistanaise, de sorte que le pays s'est trouvé plongé dans une culture des armes, des la drogue et que cela a provoqué l'islamisation et radicalisation de la société pakistanaise.

Le mouvement jihadiste mondial actuel n'est pas nouveau. Il est né il y a longtemps, lors de l'émergence de mouvement wahhabite en Arabie saoudite. Mais la guerre en Afghanistan et le soutien américano-saoudien l'a révéillé et l'a galvanisé. Le mouvement islamique radical ne se limite pas seulement à Ben Laden et à Al-Qaïda. Le nombre croissant de jeunes musulmans radicaux dans le monde est alarmant et se concentrer sur Al-Qaïda est une vision étroite qui ne permet pas de bâtir un plan pour faire face à cette croissance de l'islamisme, dans le monde arabo-musulman comme en Occident.

NOTES D'ACTUALITE

TRIBUNE LIBRE

NOTE HISTORIQUE

FOREIGN ANALYZES

DANS LA PRESSE 

COLLOQUES ET CONFÉRENCES

  • « Antropología y Estudios de Seguridad: Inseguridad y riesgo en el Mediterráneo », Universidad Internacional del Mar, Séminaire d'été de l'Universidad de Murcia, Los Alcázares, 10 au 12 septembre de 2014
    Programme, renseignements et inscriptions


  • « Telling Truth to Power. The Past, Present and Future of Military Intelligence », colloque organisé par la Netherlands Intelligence Studies Association (NISA), 18 et 19 septembre 2014, Amsterdam.
    Renseignements et inscriptions : Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir
    http://www.nisa-intelligence.nl/nisa/nisa.php

  • « Intelligence services and the welfare of citizens: Administration, Business and Society »,  colloque organisé par l'Université de Cadix (Espagne), 17 et 18 novembre 2014.
    Renseignements et inscriptions

ECOUTES RADIO

Disponible chaque semaine en téléchargement sur le site, le bulletin électronique d'actualité RENSEIGNOR, réalisé par Alain Charret, offre un panorama complet de l'actualité du renseignement, du terrorisme, de la criminalité et de l'intelligence économique, dans le monde, grâce à l'écoute des programmes radiophoniques étrangers en langue française.

Les informations données par RENSEIGNOR ne sont pas des analyses : ce sont des relevés d'écoutes radio : la formulation est donc celle des médias cités. Mais ce suivi régulier des programmes officiels étrangers est un excellent baromètre de l'évolution de la situation politique internationale et apporte régulièrement des informations passées inaperçues en France.


Centre Français de Recherche sur le Renseignement
21 boulevard Haussmann, 75009 Paris - France
Tél. : 33 1 53 43 92 44 | Fax : 33 1 53 43 92 92 | Contact